Comment fidéliser vos visiteurs : 6 principes fondamentaux
février 16, 2016
Les 7 péchés capitaux du web design
février 23, 2016
Montrer tout

5 fausses bonnes idées qui plombent l’efficacité de votre site

« L’enfer est pavé de bonnes intentions. » Une expression qui sonne juste, surtout sur Internet. Habités d’un optimisme débordant, certains web designers multiplient les expérimentations et inondent leurs sites de nouvelles fonctionnalités. Au risque d’en faire trop. Car si, sur le papier, toutes les idées sont séduisantes, dans la pratique, c’est une toute autre paire de manches ! Certains éléments peuvent carrément détruire l’expérience utilisateur (UX) d’un site et lui faire perdre toute crédibilité. Voici 5 erreurs que nous rencontrons régulièrement sur le Web et qui empoisonnent la vie des internautes et des mobinautes. À éviter de toute urgence !

Les pages construites sur la largeur

Si les visiteurs doivent faire défiler horizontalement votre site, vous risquez de les perdre en route. En plus d’être peu plaisant pour les yeux, cet élément est contre-intuitif au possible. Les internautes sont habitués à scroller (faire défiler) l’écran de haut en bas, et de non de gauche à droite. Surtout avec la multiplication des smartphones, qui a installé durablement le mouvement vertical dans nos cerveaux et dans nos doigts. Sans parler de la molette de notre bonne vieille souris, qui n’est pas du tout prévue pour le mouvement horizontal.
Pourtant, construire des sites grand format que l’on fait défiler n’est pas forcément une mauvaise idée. C’est même l’une des grandes tendance du web design de 2016. Le Long Scrolling consiste à étirer ses pages sur la longueur (et non sur la largeur) pour y exposer le maximum de contenu. Les visiteurs ont ainsi moins de clics à effectuer ; il leur suffit de faire défiler la page pour découvrir ce que vous avez à leur proposer.
Donc on résume : le scrolling oui, mais jamais à l’horizontal !

Les pop-ups à outrance

Les pop-ups sont souvent pointés du doigt par les puristes de l’expérience utilisateur. Il faut reconnaître qu’il est agaçant de voir apparaître sur son écran ces petites fenêtres, alors que l’on n’a rien demandé à personne. Il existe bien sûr des cas dans lesquels de telles intrusions sont souhaitables, lorsqu’il s’agit par exemple d’inviter vos visiteurs à s’inscrire à votre newsletter. Dans certaines situations, elles sont même obligatoires, comme lorsqu’il faut informer les internautes de la présence de cookies sur votre site* ou quand ce dernier est « Réservé aux plus de 18 ans ».
Mais dans tous les autres cas, évitez d’utiliser les pop-ups. Ces fenêtres provoquent une navigation saccadée, qui nuit considérablement au plaisir de vos visiteurs. Si vous avez des informations importantes à partager, mettez-les plutôt sur la page d’accueil de votre site, dans un encart réservé. Plus discret, mais tout aussi efficace !
*Note : Les nouvelles directives européennes relatives à la confidentialité contraignent les sites web à informer les visiteurs de l’utilisation des cookies.

Les musiques ou vidéos en lecture automatique

Envie de jouer à David Guetta et de mettre une petite ambiance musicale sur votre site ? Attendez un peu. Il est fortement décommandé d’imposer vos titres préférés à vos visiteurs – aussi bons soient-ils. Et quand le son les suit en naviguant sur une autre page ou un autre onglet, ça devient franchement enquiquinant. Alors, à moins que votre activité l’exige (musicien, réalisateur, etc.), abstenez-vous de cocher l’option « Lecture automatique » /« Autoplay ». Vos visiteurs sauront apprécier le fait que vous prenez soin de leurs tympans.

La multiplications des contenus

Comme nous le disions en début de cet article, la fausse bonne idée la plus répandue chez les professionnels du web est de vouloir tout montrer, à tout prix. Vous avez aussi certainement beaucoup de choses (de qualité) à exposer. Mais, comme vous le disait votre vénérée grand-mère, « le mieux est l’ennemi du bien ». Traduction : il est préférable d’exposer moins d’éléments (textes, images ou autres) et leur accorder plus d’espace pour les mettre en valeur, plutôt que de gaver votre site et le rendre indigeste.
Sur votre page d’accueil, la solution est simple : concentrez-vous sur l’essentiel. Un beau visuel, des icônes bien pensées et des textes concis peuvent en dire long sur votre activité. Organisez le reste vos informations dans votre menu et exposez votre prose et vos produits/services sur les pages appropriées (respectivement “À propos et “Produits”/”Services”) – le tour est joué ! À l’ère où le minimalisme est à l’honneur, il est essentiel d’aérer votre mise en page et surtout, de prendre le temps de faire court.

Les dates de publication masquées

Pour terminer, intéressons-nous aux blogs. Tous les mordus de rédaction Web le savent : pour les articles les plus vieux, il peut être tentant de masquer (ou de passer un petit coup de Botox sur) la date de publication, afin de ne pas donner aux visiteurs l’impression qu’ils lisent quelque chose de dépassé. Abstenez-vous, malheureux ! Outre son manque d’honnêteté intellectuelle, cette pratique se révélera très rapidement contre-productive. Vos lecteurs n’apprécieront pas être pris pour ce qu’ils ne sont pas , douteront de votre sérieux et auront beaucoup moins envie de revenir sur votre site. Rien ne vous interdit de réutiliser un ancien billet, surtout s’il est bon. Mais dans ce cas, assurez-vous d’avoir fait toutes les mises à jour qui s’imposent avant de le republier, avec une nouvelle date.

Source

Comments are closed.