8 idées reçues à propos du marketing digital
décembre 18, 2015
Où va le web design en 2016 ? Nos prévisions météo
janvier 4, 2016
Montrer tout

Marques et enseignes : comment être vu sur Facebook ?

Simple d’utilisation, Facebook est le réseau social grand public, il réunit une bonne partie de la population et permet de toucher le consommateur final. Mais être visible sur Facebook n’est pas facile : les algorithmes du réseau social ciblent de mieux en mieux l’utilisateur pour le toucher de manière plus pertinente.

les algorithmes de Facebook permettent de montrer à l’utilisateur ce qui l’intéresse. Les marques vont devoir produire un contenu de qualité pour être visibles.Facebook, mort, démodé, has been ? Le réseau social est pourtant toujours bien vivant, et va revenir en force en 2016. Si les marques et enseignes en étaient absentes à ses débuts, elles y sont aujourd’hui bien présentes, et ont développé une manière de communiquer, en s‘adaptant à Facebook à mesure que le réseau social a évolué. Les algorithmes de Facebook sont de plus en plus précis et ciblent de mieux en mieux les 30 millions d’utilisateurs français, pour leur proposer le contenu qui les intéresse. Facebook est le réseau social grand public. Il est devenu incontournable pour les marques et enseignes car, jeunes comme seniors, tout le monde est dessus. Mais Facebook n’en est pas pour autant indispensable. Sandrine Plasseraud la directrice générale de l’agence de media sociaux We Are Social explique qu’il y a des marques pour lesquelles, Facebook ne fait pas sens, « le réseau social ne va être utile que pour les marques qui veulent communiquer » annonce-t-elle.

Facebook s’intègre dans la stratégie de communication

Quelle soit BtoB ou BtoC, pour communiquer sur Facebook, une marque ou une enseigne doit surtout avoir des choses à dire et des choses à montrer. Facebook insuffle de l’humain et du réel à l’image de la marque ou de l’enseigne, « il va falloir être intéressant et porter l’ADN de la marque » analyse Sandrine Plasseraud. Marie Dollé, spécialiste en contenu digital chez Kantar Media donne le ton, « le registre est celui du personnel, du ludique, du sympathique, du partageable. L’idée est d’être dans le réel et le sans filtre ». Facebook va s’intégrer dans le plan media de la marque, Btissam El-Mantih, responsable France de Ben & Jerry’s explique qu’entre les différents medias utilisés, il n’y a « pas de hiérarchie, ils ne répondent simplement pas aux mêmes objectifs ». L’idée n’est pas de faire de la publicité mais plutôt de communiquer avec sa communauté, de valoriser l’image de la marque. Isabelle Schmidt, responsable des medias sociaux chez Lidl explique que depuis le début, Facebook a accompagné le repositionnement d’image de l’enseigne.

Comment être visible sur Facebook

Mais avant de penser à la manière de communiquer sur Facebook, il faut analyser comment être visible. Facebook est un réseau fermé, pour être vue une marque a besoin de fans. Sandrine Plasseraud, directrice générale de l’agence We Are Social, explique que les utilisateurs viennent à aimer la marque pour deux raisons : « Soit parce que cela leur tient à cœur, soit parce qu’une publicité les y font venir ». Elle assure donc qu’il faut investir en publicité pour donner de la visibilité à la marque. Les algorithmes de Facebook ont beaucoup évolué et font ressortir sur les fils d’actualités les contenus les plus intéressants. « Les annonceurs sont outrés depuis 2 ans du manque de visibilité organique sur Facebook » note Sandrine Plasseraud. Les algorithmes de Facebook ciblent mieux les utilisateurs et font ressortir ce qui les intéresse. Isabelle Schmidt, responsable des réseaux sociaux chez Lidl raconte qu’il « faut être plus ingénieux dans les posts, Facebook privilégie les informations des amis, il faut que ce que l’on poste génère de l’interaction » c’est-à-dire des commentaires et des partages.

Facebook nécessite un investissement

Avec ses algorithmes de plus en plus pointus, Facebook filtre ce qui est le plus intéressant, mais surtout, ce qui va intéresser l’utilisateur. « Facebook nécessite une stratégie, du temps pour répondre aux consommateurs, leur parler tous les jours » explique Sandrine Plasseraud. Et aujourd’hui, il est quasi impossible d’être visible sur Facebook sans un minimum d’investissement. « Si une entreprise n’a pas de temps et d’argent à investir sur Facebook, le réseau n’a pas d’intérêt pour elle, car elle n’y aura pas de visibilité » conclut la directrice générale de l’agence We Are Social.

Source:

Comments are closed.